Bienvenue

Ce site ce veut la bible du stand up paddle, et recence des centaines de vidéos pour apprendre et se perfectionner.

Qu’est ce que le stand up paddle ?

Ça y est, c’est l’été et c’est le moment idéal pour pratiquer votre sport d’été préféré ou en découvrir un autre. Football, beach-volley, pour certains, surf pour d’autres, chacun y va de selon sa passion. Mais depuis quelques années, un nouveau sport fait couler beaucoup d’encre et de salive partout dans le monde. Il vient d’Hawaï et en France, ce sport s’est installé sur les côtes et les cours d’eau, c’est le Stand Up Paddle ou SUP.

balade en stand up paddle sur lagon

Qu’est-ce que c’est?

Encore appelé Paddle, Paddle Surf ou SUP, il se pratique sur une planche et sur un cours d’eau, tout comme le surf. Né dans les années 60 sur les côtes hawaïennes, il a commencé réellement à se développer vers 2000. Il se pratique debout, mais sa particularité réside dans le fait qu’on se propulse en avant à l’aide d’une pagaie. Très en vogue aujourd’hui, le paddle est accessible à tout le monde quel que soit votre âge, c’est là l’un de ses grands avantages.

Les bienfaits sur la santé

Pratiquer le SUP offre de nombreux bienfaits. C’est un loisir, mais également un sport. Il est donc très bénéfique pour la santé à tout point de vue. Par ailleurs, se pratiquant debout, il sollicite beaucoup les muscles des cuisses, des jambes, du dos et les muscles abdominaux. Enfin, l’utilisation de la pagaie favorise le travail des muscles des épaules, des bras et tout le haut du corps en général.C’est donc un sport quasi complet et idéal pour travailler les muscles du corps de manière symétrique.

Pré requis et matériel

Il ne faut pas s’y tromper, pour pratiquer le SUP, il n’est pas nécessaire d’être un amateur de surf. Idéalement, il faut apprendre à se tenir debout sur une planche, mais surtout il faut savoir nager.

Au niveau du matériel nécessaire pour pratiquer, on retiendra :

  • La pagaie : elle doit être à la bonne taille au risque de mettre à mal votre motricité et votre équilibre ;
  • La planche : il en existe de différentes sortes, suivant votre niveau de pratique. Une bonne planche et de bonne taille facilite l’apprentissage ;
  • Le leash : c’est une sorte de ceinture qui se fixe à la cheville et évite que votre planche vous échappe ;

Il existe toutefois bien d’autres accessoires selon la discipline que vous pratiquez.

le materiel

Les différentes pratiques

Sport de plus en plus pratiqué en France, le Stand Up Paddle, qu’on se le dise, n’est pas un « petit frère » du surf ou du « surf pour les nuls ». C’est un sport à part entière et qui serait même, d’après certains, à l’origine du surf tel qu’on le pratique de nos jours. Ainsi, avec un équipement bien adapté, il peut se pratiquer par tout le monde et se décline en plusieurs disciplines.

Les différentes disciplines

Au nombre des variantes les plus pratiquées, on compte :

  • La Randonnée : idéale pour bien maîtriser les bases, la balade ou randonnée en est la variante la plus simple. Elle consiste naviguer sur un cours d’eau avec une planche pour aller à la découverte de la nature, se promener dans les environs pour faire du sport ou juste pour le plaisir. Très simple à pratiquer, cette variante est la plus accessible de toute et offre une superbe vue sur le paysage environnant. Étant donnée la vitesse lente, il est conseillé pour un bon équilibre, d’utiliser une planche longue et large.
  • Le Surfing : il se pratique au large à la mer tout comme le surf traditionnel, mais à la manière du Stand Up Paddle, c’est-à-dire debout. Avec la vue dégagée qu’il offre, il permet de bien voir venir les vagues, mais aussi de les prendre beaucoup plus facilement. Le surfing peut se pratiquer avec une petite planche comme une grande, selon le style que vous adoptez.
  • La course ou race : cette discipline est certainement l’une des plus physiques. Il est question d’aller vite, de faire de la vitesse et faire preuve d’endurance. Le secret de la réussite ici, c’est de limiter le plus possible les frottements avec l’eau pour pouvoir augmenter votre vitesse. Il est donc conseillé d’opter pour une planche longue et très fine. C’est une discipline de compétition.
  • L’eau vive : cette variante est peu pratiquée. Destinée aux amateurs de sensations fortes, cette discipline est moins courante que les précédentes. Elle consiste essentiellement à descendre les rivières ou les fleuves. Pour la pratiquer, les planches gonflables sont les plus recommandées, car elles amortissent mieux les chocs. De plus, pour accéder aux spots en hauteur, elles sont plus légères donc plus faciles à transporter.
  • SUP Yoga : cette discipline qui allie techniques de yoga et paddle fait de plus en plus d’adeptes. Elle se pratique sur un plan d’eau assez plat et calme avec une planche suffisamment large.

Les différents types de planches

Vous avez enfin décidé de franchir le pas et de vous essayer au SUP. il va falloir vous équiper en conséquence. Pour pratiquer, deux équipements se révèlent indispensables tels que la pagaie et bien entendu, la planche. Ces deux éléments sont le gage d’un bon équilibre et d’une bonne motricité. voici donc quelques pistes pour choisir convenablement votre planche.

Les critères de choix de votre planche

Ainsi, le choix de la planche de SUP répond à des critères bien définis que sont votre gabarit, votre niveau de pratique, et la discipline que vous pratiquez le plus. En plus de ces éléments, il faut tenir compte de :

  • La maniabilité de la planche : elle dépend en grande partie de ses dimensions. Une petite planche, tout comme une planche ronde, sera plus maniable, mais il sera difficile pour un débutant d’y trouver facilement l’équilibre. Une grande planche en revanche sera plus stable, mais moins maniable. Ainsi, pour les disciplines nécessitant la vitesse, une planche et longue est la plus indiquée.
  • La stabilité : elle dépend des courbes de la planche, de son volume et de sa largeur.

Quel type de planche choisir ?

Il existe deux grandes familles de planches, les planches rigides et les planches gonflables.

Pourquoi opter pour des SUP gonflables : d’une structure souple, les planches gonflables offrent de nombreux avantages. Dans leur structure, les SUP gonflables sont construites en PVC multicouches, renforcée et enduites. Par ailleurs, à l’intérieur, la structure desgonflables est cousue d’un maillage en fils de polyester qui lui donne sa forme finale et sa solidité. Autres avantages de ce type de planche :

  • Elles sont discrètes et très faciles à transporter. Il suffit de plier en quatre et mettre dans un sac ;
  • Elles sont en général plus robustes que les planches rigides, car elles amortissent très bien les chocs.

Pourquoi opter pour des SUP rigides : souvent en Époxy, en Polyester ou en Polystyrène ces planches ont l’avantage d’être faciles à designer. Ainsi, les planches rigides offrent de nombreuses possibilités, dont la maniabilité des ailerons, ce qui changer radicalement le comportement de la planche.

Que retenir en conclusion ?

  • Les planches gonflables : pour les activités en eau-vive, pour les balades et jouer sur la plage en famille;
  • Les planches rigides : dans tous les autres cas, en tenant compte de votre discipline et votre gabarit.

Le stand up paddle gonflable, comment ça marche et quel intérêt ?

Pour pratiquer, il existe des planches qu’on peut classer en différentes catégories selon plusieurs critères. Ainsi, selon la discipline pratiquée, il ya des planches de balade ou SUP de balade, des SUP de surf, des SUP de race et des SUP polyvalents. Mais on peut également classer les SUP selon leur structure. On distingue alors les SUP rigides et les SUP gonflables. Ces dernières constituent une catégorie particulière de planches. Comment fonctionnent-elles et quel en est l’intérêt ?

Comment ça marche ?

Le secret de la solidité des SUP gonflables tient de leur structure. En effet, un gonflable, cela fait penser tout de suite à un genre de ballon avec l’instabilité de la surface qui va avec. Ce n’est pas du tout le cas des paddles gonflables. Issues d’un processus de fabrication complexe, ces planches gonflables sont le plus souvent en tissu PVC multicouche avec un revêtement spécial pour les rendre imperméables. À l’intérieur, plusieurs milliers de fils de polyester constituent un maillage régulièrement espacé qui relie le pont et la coque du SUP gonflable. Grâce à cette technique de fabrication dite « drop stich », le SUP gonflable, une fois sous la forte pression de l’air, donne une surface parfaitement plate, rigide et bien solide. Enfin, il faut retenir que les SUP gonflables se gonflent entre 6 et 15 psi pour un rendu impeccable.

Les avantages à opter pour un gonflable

Sauf si vous envisagez vous entraîner à une discipline particulière telle que le Race, les planches gonflables existent aujourd’hui pour toutes les disciplines. Par ailleurs, ce n’est pas leur seul avantage :

  • Les gonflables sont faciles à transporter : c’est leur premier avantage. Vous pouvez en mettre 4 dans le coffre de votre Clio par exemple. Pour voyager avec votre SUP, c’est également la meilleure option ;
  • Les gonflables sont robustes : grâce à leur structure, ces planches offrent une bonne résistance aux chocs et à l’écrasement ;
  • Les gonflables existent polyvalentes désormais : il existe aujourd’hui des SUP gonflables pour la quasi-totalité des disciplines du Stand Up Paddle. Leur structure et leur forme permettent aux différents fabricants de proposer des modèles conçus pour chaque discipline selon ses exigences ;
  • Enfin, au niveau des tarifs, les gonflables sont plus accessibles à tout le monde en offrant un très bon rapport qualité/prix.

Les différents marques et modèles de SUP sur le marché

Vous avez eu l’occasion d’essayer et vous avez adoré, vous avez même décidé d’acquérir votre propre planche. C’est une excellente idée. Sachez qu’il y a peu, les modèles et les marques de planches étaient peu nombreux et il était relativement simple de s’y retrouver. Aujourd’hui le marché des SUP est inondé de nouveaux produits, il faut donc choisir en connaissance de cause pour ne pas transformer votre joie en cauchemar.

Pour débuter

Ce sont les modèles que retrouverez dans la plupart du temps dans les écoles. Ce type de planche est généralement en « mousse » pour éviter aux débutants de se faire trop mal lors des premières chutes éventuelles. Ce sont des planches très stables et assez résistants aux chocs. Les modèles les plus courants sont :

  • Enbata School,
  • Naish Mana 10’00’’ Soft Top.

Les Polyvalents

En progressant en technique, il vous faudra des boards de plus en plus adaptées à votre technique ou à votre discipline. Mais si vous n’avez pas préférence, vous pouvez opter pour une planche qui est efficace dans la majorité des cas. Ce type de SUP est le plus fréquent sur le marché des planches. Après leur phase d’initiation, beaucoup la préfèrent pour explorer plusieurs disciplines. Plus rapide et plus réactives que les modèles pour débuter, vous déjà prendre les vagues ou vous balader avec ce type de planche. Pour les hommes, la taille standard est 10’6, mais pour les hommes de grand gabarit, il faut choisir la taille 11’6. Si vous êtes une femme, ou pour votre enfant, préférez pour ce modèle la taille 9’2. Les modèles recommandés sont :

  • NUGG 10’6,
  • La NAISH NALU,
  • TESORO de chez ROGUE.

Les modèles pour la rando

Une fois les techniques de base bien maîtrisées, si vous vous orientez vers une discipline, notamment la randonnée, le Touring, la ballade ou en tout cas une pratique en eau calme (lacs, rivières, etc.), vous choisirez un SUP rando. Il est plus long et plus fin que les précédents et son avant pointu lui permet de fendre facilement les petites vagues comme en mer méditerranée.

Les Race

Idéal pour la vitesse et l’endurance, ce type de planche est beaucoup plus cher, surtout pour les modèles en carbone qui peuvent valoir plusieurs milliers d’euros. Comme exemple type de modèle dans cette catégorie, il y a le NAISH JAVELIN.

Les prix

Pour pratiquer le Stand Up Paddle, les matériels de base dont vous devez disposer sont la planche et la pagaie. Afin que la pratique de ce sport soit réellement un plaisir, il est indispensable de choisir avec soin votre matériel. Pour cela, plusieurs critères seront pris en compte tels que votre gabarit, la discipline que vous comptez pratiquer le plus souvent, mais aussi le prix. En ce qui concerne les SUP, les prix varient beaucoup d’une marque à une autre et d’un modèle à un autre. Toutefois, certains modèles ont fait leur preuve et font l’unanimité dans les écoles et chez les particuliers.

Les modèles pour débuter

Ce sont souvent des modèles standards que l’on retrouve dans les clubs et les écoles. Les plus connus sont :

  • Le modèle Enbata School. Vous pouvez en louer à partir de 10 euros dans les clubs et les écoles,
  • Le modèle MANA de Naish : son prix tourne autour de 1 199 euros et 1 529 euros selon les dimensions.

Les SUP polyvalentes (balade, rando, touring)

Encore appelés Allround ou tout terrain, ce type de SUP convient à la majorité des disciplines, mais surtout pour les balades et le surf. Il y a des SUP polyvalentes longboard et les compactes. Ces planches conviennent également à ceux qui viennent de passer le cap de l’initiation et recherchent une planche plus rapide et plus réactive. Dans cette catégorie, trois modèles sont bien connus :

  • Le modèle NALU du fabricant Naish : leurs prix varient entre 990 euros et 1 429 euros, en fonction des dimensions recherchées. Chez les distributeurs, vous pourrez éventuellement en trouver d’occasion en très bon état.
  • Le modèle NUGG de chez Enbata : c’est un modèle standard dont le prix oscille autour de 1 300 euros.
  • Le modèle TESORO de Rogue : son varie autour de 989 euros en magasin.

Si vous êtes plutôt du genre à vite apprendre, il est préférable d’opter tout de suite pour ce type de materiel, car ils conviennent également pour les débutants.

Les SUP race

Idéal pour la vitesse, ce type de planche est généralement destiné pour la compétition. Ils sont très instables et recommandés uniquement aux pratiquants expérimentés. La star dans cette catégorie est le modèle JAVELIN de Naish. Plutôt orientés pro, ces SUP sont un peu plus chers que la moyenne. Leurs prix varient entre 1 949 euros et 2 889 euros pour les éditions limitées.

Les pagaies

Tout comme la planche, la pagaie ou paddle est indispensable à la pratique du Stand Up Paddle. Elle intervient également dans votre maintien en équilibre sur la planche et votre vitesse. Ainsi, pour les débutants comme pour les confirmés, le choix de la pagaie est fondamental pour le plaisir à faire du SUP. ce choix est déterminé par votre niveau de pratique, votre discipline, votre intensité et/ou régularité de pratique, ou sa forme.

Le choix du paddle en fonction de votre niveau de pratique

Les débutants recherchent avant tout l’équilibre sur leur planche. Il leur est recommandé d’opter pour une pagaie réglable. L’avantage de ce dernier est qu’il peut se régler à leur niveau au fur et à mesure qu’il acquiert de l’expérience. Par ailleurs, ce type de pagaie se partage facilement avec des membres de la famille, plus courts ou plus élancés que soi.

Les pratiquants confirmés pourront s’offrir des pagaies à longueur fixe en fonction de leur taille. Ces dernières sont en général plus solides et plus légères. Les dimensions disponibles dans le commerce sont 190 cm, 200 cm, 210 cm, et 220 cm. Pour les ajuster à votre taille, il suffit de la couper vous-même.

Choisir sa pagaie selon votre intensité de pratique

Tout le monde ne pratique pas son loisir préféré à la fréquence. Ainsi, pour ceux pratiquent de façon :

  • Occasionnelle, il est recommandé de choisir une pagaie en aluminium. Elle est abordable au niveau du prix, mais lourde et fragile ;
  • Régulière, une pagaie en fibre est la meilleure solution. Ce type de paddle offre un bon compromis entre le poids et son prix ;
  • Intensive, la crème des pagaies de SUP : la pagaie en carbone. Mis à part son prix élevé, elle n’offre que des avantages à l’utilisation. Elle est par ailleurs robuste, rigide et légère à la fois.

Le choix suivant votre discipline et la taille

Le choix de la pagaie est déterminant pour exécuter de belles performances. Pour cela :

  • Les adeptes de surfing opteront pour une pagaie moins encombrante en longueur (votre taille + 10 à 20 cm) ;
  • Pour les balades sur l’eau, il faut une pagaie plus longue (votre taille + 17 à 27 cm) ;
  • En race, il faut une pagaie qui mesure environ votre taille + 20 à 30 cm.

Il faut enfin retenir qu’une pagaie munie d’une pale large demande plus d’effort pour ramer, mais offre plus de puissance, tandis qu’une pale étroite permet de ramer plus facilement, mais avec une vitesse réduite.

Si vous êtes fainéant et que ramer vous semble difficile, sachez qu’un nouveau sport aquatique nommé le motosurf permet d’allier l’équivalent du SUP ou du Surf, avec la puissance d’un moteur, un peu à la manière d’un JetSki, mais vous garder les sensations de surfer sur un plan d’eau. A découvrir.

Où pratiquer en France ?

Apparenté au surf, le Stand Up Paddle a cependant un gros avantage sur ce dernier : il ne nécessite pas de grosses vagues pour être pratiqué. En effet, plusieurs disciplines se pratiquent aisément sur un cours d’eau calme (lacs ou rivières), au large à la plage ou même à la piscine. Du coup, cet avantage ouvre la voie à de nombreuses possibilités dans toute la France pour la pratique de ce sport.

En Île de France

Si vous habitez en Île de France, vous n’avez pas à vous inquiéter. Certes il est plus aisé de trouver un site lorsqu’on près de la mer, mais tout n’est pas perdu. Il existe de nombreux endroits où vous pouvez légalement et librement en faire, seul ou en groupe. Les nombreux plans d’eau présents dans la zone permettent de s’initier ou de pratiquer librement votre sport favori. Pour ce faire, l’idéal serait de vous rapprocher de l’une des écoles ou l’un des clubs les plus proches de chez vous pour vous renseigner sur les sites autorisés et non protégés. Voici quelques-uns de ces établissements :

  • Le Stand Up Paddle Paris : cette école est basée à Joinville-le-Pont dans le département de Seine-et-Marne.
  • Base de Plein Air et de Loisirs des Boucles de Seine : c’est une école qui se trouve dans les Yvelines, précisément à Moisson. Ce site à l’avantage d’être à la limite de plusieurs départements (l’Eure, l’Eure et Loire, et le Val d’Oise).

En dehors de l’Île de France

Quelle que soit votre position géographique en France, de nombreuses écoles proposent leurs services sur des plans d’eau différents, en fonction de la discipline que vous aurez choisie pour vous divertir. Mais plus vous vous rapprochez de la Méditerranée et de l’Océan Atlantique, plus vous avez de clubs et d’associations pouvant vous orienter. Vous par exemple :

Au Nord et en Normandie :

  • Wind 14 à Colleville Montgomery
  • Club de voile et pagaie de Franceville à Franceville
  • North Shore Surf School à Trouville sur Mer
  • La Clinique de la Planche à Caen
  • Triple C à Dunkerque

En Méditerranée :

  • PEPS SPIRIT
  • SUP Ciotaden à La Ciotat
  • Wind Surf Park à la Grande Motte
  • Wesh Crew Center à Fitou
  • École Sensations à La Ciotat
  • Welcome à Hyères
  • Et bien d’autres.

Les associations et les clubs en France

Le Stand Up Paddle voit régulièrement le nombre de ses adeptes croître en France. En quelques années seulement il est devenu l’un des loisirs et sports de glisse les plus pratiqués sur les cours d’eau et sur les plages de toute la France. Pour les nouveaux qui s’y essaient, il y les clubs et associations pour prendre des cours ou participer aux compétitions. Il faut savoir que ce sport est rattaché en France à Fédération Française de Surf.

Voici une liste non exhaustive des différents endroits où vous pourrez vous initier ou pratiquer en France, classés par départements et par ville:

Alpes-Maritimes

  • à Antibes Juan les Pins : Cap Kayak Paddle Center

Aveyron

  • a Aubrac : Terre et Rivière d’Oly

Bouches-du-Rhône

  • A Marseille : Sardine Surf Club
  • A La Ciotat : Sup Ciotaden

Calvados

  • A Trouville-sur-Mer : North Shore surf sup school
  • A Colleville-Montgomery : Wind 14
  • A Franceville : Club de voile et pagaie de Franceville
  • A Caen : La Clinique de la Planche

Corse du Sud

  • A Bonifacio : Bonifacio Stand Up

Dordogne

  • A Le Couderc : Sup-Périgord

Finistère

  • entre Roscoff et Pouescat : Slash Paradise
  • à Bénodet : Get Up Stand Up
  • à La Torche : Rise Up Surf School
  • à Brest : Swell Addiction 
  • à Clohars-Carnoet : Keroubeach Surf Club esb Kloar 
  • à Pointe de La Torche : Esb La Torche Twenty Nine 
  • à Landunvez : Sweet Spot 

Gironde

  • à Lacanau : Lacanau Surf Club
  • à Soulac : Surfing Soulac
  • à Lège-Cap-Ferret : Cap Ferret Surf School
  • à Carcans : Cap Ferret Surf School

Guadeloupe

  • SUPin’GWADA
  • Surfaction

Haute Marne

  • Funcenter Lac du Der

Herault

  • A la Grande-Motte: Stand Up Rising 
  • À Cap d’Agde : Top Kite

Ile Maurice

  • Kitesurf Paradise
  • sup Mauricius

Landes

  • A Soustons : Centre de formation nautique de Soustons 
  • A Vieux Boucau, à Seignosse, à Les Bourdaines et à Capbreton : Billabong Surf School
  • A Vieux Boucau :
    • Surf Univers
    • Ecole de sup
  • A Hossegor :
    • Lai Lai Surf School
    • Hossegor Surf Club
    • Magic Glisse Tao
    • Ecole de Surf des Estagnots
    • Hossegor Surf Club
    • Magic Glisse Tao
  • A Labenne : Tiki Surf School 
  • A Biscarrosse : Point Break
  • A Messanges : Nature Surf Camp

Loire Atlantiques

  • Funglisse (Saint Brévin)

Martinique

  • Bliss

Morbihan

  • A Carnac, à Quiberon, à Plouharnel, à Erdeven et Gâvres :
  • A Plouhamel : NKS56 

Nord-Pas-de-Calais

  • A Sangatte : Supgate 
  • A Boulogne-sur-Mer, et à Calais : Bed & Kite
  • A Dunkerque : Sup 59

Poitou-Charentes

  • A Île de Ré :
    • Papai Paddle
    • sup Evasion
  • A Oléron
    • Diabolo Fun
    • Naruto Kite
  • A Talmont St Hilaire : Le Poulpe

Pyrénées Atlantiques

  • A Saint-Jean-de-Luz : Ecole de Surf Quiksilver Xabi Jourdes
  • A Biarritz :
    • Ecole de Surf Jo Moraiz
    • Ecole de Surf Hastéa 
  • A Guéthary : Ecole de surf Guéthary 
  • A Hendaye :
    • Arteka Ocean Hendaye
    • Ecole de Surf Hendaia 

Pyrénées Orientales

  • A  Leucate et Barcarès :Surf One Barcares 

Rhône-Alpes

  • À Annecy:
    • Gliss’cool – Angon Espace Lac Talloires 
    • Stand Up Annecy

Saint Barth

  • À Enguerrand : 7ème Ciel Of St Barth

Saint Martin

  • Caribbean Padding

Seine-et-Marne

  • A Joinville-le-Pont : Stand Up Paddle Paris

Vendée

  • Jard sur Mer : Duke sup and surf school
  • À Noirmoutier : Maximum Glisse
  • A Olonne sur Mer : Octopus Glisse 
  • A La Tranche sur Mer :
    • Wave School
    • Koa Surf School 

Yvelines

  • à Moisson : Base de Plein Air et de Loisirs des Boucles de Seine